Calvaire de Larra

Le « Calvaire » de Larra était un superbe monument, qui avait été bâti par les Larrassiens en 1866, afin de commémorer le souvenir d’une mission prêchée par le très populaire père « Marie-Antoine » que l’on surnommait à l’époque « le saint de Toulouse » !
Cette croix de mission, dressée sur un socle octogonal bâti en briques, surmonté d’une pierre en calcaire coquiller, était construite sur une estrade carrelée supportant jadis deux statues, dont la vierge Marie et Saint Antoine de Padoue.
On y accédait par plusieurs marches et l’ensemble était entouré d’un élégant et puissant mur de galets ceinturé de briques. La face avant du monument comportait une grille forgée tenue par deux piliers de briques ouvragés et une porte centrale à deux battants également en fer forgé. la clôture sera achevée en 1877.
Le tout était orné de plantations (cyprès, buis, lilas et rosiers). Des rosiers qui étaient entretenus avec grand soin par les paroissiens et qui étaient réputés pour le parfum agréable qu’ils répandaient généreusement à l’entrée du village.
Ce monument était d’une rare beauté et sa présence rassurait les Larrassiens qui dans les moments difficiles chantaient :

« Ah, qu’il est coquet mon village !
Avec son château, son zéphir…
Et ses beaux rosiers, dont l’ombrage
garde la croix du souvenir… »
Le Calvaire de Larra avant sa démolition… En arrière plan, le « relais Saint Hubert » local de ralliement des chasseurs de Larra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *