Les pigeonniers de Larra

  • Agia

A côté des fermes, des châteaux ou des églises rurales du pays toulousain, existent de petits édifices utilitaires construits avec des matériaux locaux qui sont partie intégrante du paysage : les pigeonniers
Parfois ils sont isolés en bout de bâtiment agricole, d’autres parfois, sont intégrés à la ferme.
On en distingue deux types principaux :
le type gascon se caractérise par un section carrée ou octogonale couronnée par une toiture pyramidale à pentes égales avec tuiles plates.
Les pigeons sont à l’étage alors que le rez-de-chaussée tient lieu de remise.
Les plus anciens pigeonniers sont construits sur des poteaux ou des colonnes pour protéger les pigeons de leurs prédateurs
Le type toulousain est d’un modèle rustique, dit en « pied de mulet »:
la toiture, d’une seule orientation,présente un décrochement ou ressaut servant de passage aux volatiles.
A Larra, on peut encore découvrir une douzaine de pigeonniers:
celui du Fort d’Agia, du château de Larra, de la Pétingue, de Ricancelle, d’ Emmenot, d’ Enbeccade, de Palahou, d’ Esprécatori, d’ Enbergé, d’ Ensicre, des Duffaux et de Roland .
Celui de Roquefort s’étant malheureusement effondré en 1990

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *