2006 Septembre Compte rendu


“Le vendredi 22 septembre dernier, c’était la reprise des activités pour le groupe de recherche en histoire locale de Larra qui se retrouvait avec un plaisir évident et partagé pour ses réunions mensuelles.
Les animateurs furent d’ailleurs surpris et heureux de l’affluence toujours croissante et ce sont désormais quelques trente fidèles qui viennent assister aux conférences sur une cinquantaine de membres inscrits!
Il semble que toutes ces personnes éprouvent beaucoup de joie à se retrouver autour des animateurs qui ne ménagent pas leurs efforts pour communiquer depuis plusieurs années leur savoir au groupe. On constate avec plaisir que les débats sont toujours très passionnés et que certains comme Christian CABE, Jacques SIRVEN ou récemment Claude FRANÇOIS, n’hésitent plus à faire des interventions très savantes et fort appréciées des historiens locaux. Les réunions ont toujours lieu dans le grand salon de Mme Brigitte De CARRIÈRE qui accueille le groupe avec une bonne humeur et une convivialité légendaires et remarquables!
Rappelons que ces réunions sont ouvertes à tous contre une modeste cotisation de cinq euros par an et que vous pourrez même si vous le souhaitez recevoir le petit bulletin de comptes rendus édité par le groupe tous les mois”

L’adieu à Félicien SERRES


Il est des hommes qui, par leur forte personnalité et leurs actions, laissent des traces qui leur ouvrent les portes de l’histoire. Félicien est certainement de ceux là et Larra conservera longtemps le souvenir de son grand dévouement pour notre collectivité!
L’ensemble du Groupe Histoire de Larra se joint à la peine de sa famille ainsi qu’à celle de tous ses amis et tous garderont en mémoire sa noblesse d’âme ainsi que son sens profond de l’honneur et du devoir bien accompli.

Les énigmes de Larra
(Michel HASTENTEUFEL)


Cette photo aérienne prise durant la sécheresse de l’été de 1976, avait la particularité de faire apparaître l’ancien chemin de forme circulaire qui menait jadis au château de Larra et qui figure sur le plan cadastral de 1821. Il est donc bien connu et on devine bien sur le cliché les traces des fossés ainsi que les emplacements de tous les arbres qui le bordaient de part et d’autre. (flèche n°2 sur la photo).
Par contre, la flèche n°1 sur ce cliché nous semblait être un défaut dû au développement…
Surprise, la canicule de cet été 2006, fit réapparaître les traces du grand rond, mais aussi confirme très nettement, que, ce que nous supposions être un défaut, se trouve bien être un ancien chemin qui rejoignait en droite ligne Tournebelle (qui dit on fut jadis un relais de diligences)! Ainsi, notre chemin départemental actuel aurait un jour été dévié ?
Dossier à suivre

Journées du patrimoine 2006


Cette année encore, les 16 et 17 septembre, toute l’équipe du groupe Histoire de Larra s’était mobilisée à l’occasion des journées du patrimoine. Cette manifestation est très intéressante car elle permet à un public issu de toute la région de découvrir des monuments ou des sites divers et parfois inédits dans chaque village. A Larra, la Maison de l’Histoire et l’église étaient ouvertes au public pour des visites guidées présentées par les animateurs de l’association larrassienne des arts et de la culture (Alac). Si la pluie abondante du samedi avait fait chuter la fréquentation dans l’ensemble des villages, tout comme à Larra, la journée de dimanche, plus ensoleillée, fut davantage propice à la promenade et ainsi, une centaine de personnes furent étonnées et ravies de découvrir les collections d’objets anciens, les photographies de jadis ainsi que les vieux films projetés relatant des tranches de l’histoire de notre village. Sans oublier de citer le château, qui, comme chaque année, constitue une étape incontournable dans la découverte de notre patrimoine local, il faut souhaiter que cette manifestation puisse perdurer longtemps afin que l’engouement pour notre environnement culturel se développe encore.

Félicien SERRES: “un homme de devoir”

(Michel HASTENTEUFEL)


C’est, avec un grand honneur, qu’en mon nom personnel mais aussi au nom du groupe histoire de Larra, que je me retrouve parmi vous, en ces moments de grande peine, où nous sommes rassemblés pour nous recueillir et accompagner Félicien Serres pour son long voyage à venir… Quelques mots aussi, pour qu’ensemble, nous puissions nous souvenir de son exemple de vie et lui témoigner toute notre reconnaissance.
Ayant eu la chance de pouvoir partager avec lui le récit de ses épreuves qu’il m’avait racontées pour l’histoire de notre village, je voudrais, si vous le voulez bien, apporter un petit témoignage comme il le souhaitait en me livrant le récit de sa vie afin que nous puissions toujours vivre en paix et dans la fraternité.
En relisant dans ce livre, ces quelques extraits des drames qu’il aura vécu et qui l’ont marqué, si profondément, pour toute son existence, nous comprenons mieux sa personnalité et la bonté de son âme. En effet, une telle accumulation de malheurs à l’aube de sa vie ne pouvait que forger de solides et sérieuses valeurs sociales et humaines ! A jamais, nous n’oublierons donc de lui rendre un hommage bien mérité, pour le dévouement sans limites, qu’il vouera après toutes ces épreuves, envers tous ses semblables . Souvenons nous encore de cet homme remarquable: il sera élu municipal enthousiaste et passionné durant de longues années. Je me souviens en particulier de son attachement pour le cimetière dont il assurait la gestion et l’entretien et qu’il aimait voir fleuri comme un jardin. C’était pour lui un haut lieu de mémoire et de respect vis-à-vis de nos prédécesseurs. C’est sans doute aussi, à cause de son amour des chevaux avec lesquels il a tant sué et travaillé dans sa jeunesse qu’il fit partie durant de nombreuses années de la société hippique de Grenade sur Garonne.
Nous l’y avions souvent accompagné afin de nous rendre utiles avec lui. Il fut aussi, rappelez vous, délégué départemental de l’éducation nationale sans doute, et nous le comprenons mieux, pour veiller au bien-être des enfants scolarisés auxquels il tenait tant et dont la joie lui allait droit au cœur.
Il fut président actif des anciens combattants de Larra, comme vous le savez, car il était très attaché au devoir de mémoire envers tous ceux qu’il avait vu succomber et souffrir à ses côtés mais aussi tous les autres sans distinction! Il sera aussi un fidèle administrateur depuis toujours de son cher foyer rural, participant à toutes les manifestations afin de maintenir un esprit de fête et non de tristesse dans notre société en laquelle il croyait avec beaucoup de convictions.
De la même manière, ne ménageant pas sa peine, il sera animateur du club des cheveux d’argent durant de longues années, et ce, pour maintenir toujours parmi nous l’esprit de solidarité et de convivialité qui lui étaient si chers et indispensables. Il fut également membre du Conseil Paroissial pour aider au mieux ses semblables et durant une dizaine d’années, sans doute pour partager sa joie de vivre et sa grande sensibilité, il fera partie de la chorale « Harmoniephone » de Larra, Launac et bien d’autres villages environnants… Il aimait tant ces moments de joie qui étaient si précieux pour lui! Il avait tant de choses à rattraper dans la vie. Souvenez vous, on vit également cet homme valeureux consacrer ses talents de maçon à restaurer fièrement et bénévolement l’église du village, bâtir le local du foyer rural, aménager et animer la bibliothèque du village pour que tout le monde puisse avoir un accès facile à la culture et au sport tout en développant l’esprit du « bénévolat », qui, pour lui, était aussi une valeur essentielle dans la vie!… Pour prendre un peu de repos bien mérité, et toujours pour cultiver sa convivialité il ne manquait jamais de participer aux repas et aux voyages organisés par nos associations larrassiennes bien connues. Il était si heureux et joyeux parmi tous les larrassiens qu’il aimait tant ! On le vit donc toujours disponible pour faire simplement plaisir à son entourage et ne jamais baisser les bras pour venir au secours de tous pour affronter toutes les épreuves de la vie. Puisant dans ses forces même extrêmes, il se faisait toujours un devoir d’accompagner avec abnégation tous ses proches dans les moments douloureux. Un engagement et un dévouement qu’il aura appris, n’en doutons pas, au prix d’une grande souffrance qu’il dissimulait, comme toujours, si modestement.
Aujourd’hui, après de 88 années, alors qu’il s’en est allé à la découverte d’autres horizons, que nous lui souhaitons paisibles et heureux, nous voulons tous, lui dire, un grand merci unanime, car nous éprouvons tous, j’en suis certain, de la fierté à l’avoir connu et côtoyé. Merci aussi à toute sa famille que nous connaissons et qui nous le savons bien, cultive aussi comme lui, cette passion pour le respect des valeurs humaines et le sens du partage qu’il leur aura transmis sans défaillir tout au long de son existence.
Merci Félicien, Larra n’oubliera pas le message exemplaire que vous nous avez si généreusement transmis au long de votre vie parmi nous.

(Homélie de Michel Hastenteufel à l’église de Larra.)