2017 : Catinou et Jacouti “soirée débat”

Théâtre version cinéma :
 ALAC  a présenté la version cinématographique de “Catinou et Jacouti“, par “Los Coumedians Minjocebols” à la salle de Cavaillé le samedi 22 avril à 21 heures pour une interprétation des inénarrables personnages occitans Catinou et Jacouti, tiré de la pièce en trois actes, signée Charles Mouly, et intitulée “Jacouti ne sera pas maire“.
C’est notre ami Michel Saint Raymond (Catinou dans la pièce) qui dans sa volonté de sauvegarder l’œuvre de Charles Mouly, a réalisé ce film inédit qu’il a souhaité présenter au public pour recueillir son avis !
LE THÈME de la PIÈCE :
Acte 1: Les pompiers de Minjesèbes attendent fébrilement I ‘arrivée d’une nouvelle pompe à incendie. mais les finances municipales sont au plus bas, ce qui retarde l’évènement…
Acte 2 : Monsieur le Maire ne supporte plus les lourdes responsabilités attachées à sa fonction.
Tout le monde pousse Jacouti à se présenter aux élections. C’est vrai qu’il a des idées très originales…
Acte 3: Les préoccupations électorales et le penchant de Jacouti vers une politique de la barrique vont conduire le mythique couple de Minjesèbes au bord du divorce. Mais c’est une comédie et tout finira bien : on arrosera un heureux dénouement (ou plusieurs).
LA TRADITION : Lous Coumedians Minjocebols désirent travailler dans l’esprit de la troupe de Gaston DOMINIQUE pour perpétuer le rire méridional que ce dernier avait si admirablement servi !
Leur souhait le plus sincère : ne trahir ni les modèles ni l’auteur de la pièce !
Seuls Catinou et Jacouti s’expriment en langue d’oc, mais beaucoup d’astuces de la part de l’auteur permettront à tous les spectateurs de suivre les aventures de notre couple!
L’action nous ramène dans les années soixante mais les personnages n’ont pas vieilli…
Depuis l’antiquité, on note également une certaine tradition dans le rire méridional, dans sa verve, avec des hommes souvent grimés en femmes pour mieux les taquiner, sans méchanceté aucune !
Les aventures de la Catinou s’inscrivent tout naturellement dans cette ligne-là.
Une soirée réussie et constructive pour Michel Saint Raymond…